Sondage en vue: le blog veut devenir un webzine!

Mis à jour : 18 nov. 2019

Je sais, normalement ce n'était pas ce post qui était programmé dans mon calendrier éditorial mais j'ai fait une exception à la règle 😉



"I have a dream" clamait haut et fort Monsieur Martin Luther King…. Nous avons toutes et tous des rêves. Si nous avons décidé d'emprunter le chemin de l'entrepreneuriat ou d'une reconversion professionnelle, c'est parce que nous nous sommes autorisé(e)s à rêver. Rêver d'un meilleur job, d'une activité qui nous correspond mieux ou encore d'avoir notre propre affaire. Depuis quelques temps, je ressens un besoin de faire évoluer le blog et de le relier à un vieux fantasme. Jusqu'ici, il avait été au service de ma reconversion et me sert actuellement de vitrine pour mes compétences. Mais, je ne peux plus le nier, lorsque j'écris pour moi, pour ce blog, donc directement pour vous, je ressens une joie immense. Alors, je me dis qu'il est grand temps de faire grandir ce projet personnel. Quelques déclics m'ont poussée à penser à l'avenir de ce blog qui veut devenir….un webzine! Bien évidemment, avant de me lancer dans cette initiative, je veux apprendre à connaître mes lectrices, identifier leurs besoins et leur expliquer ce média que je veux mettre en place. A la fin de cet article, vous trouverez un sondage dans lequel je vous pose des questions précises. Vos réponses me feront ou pas démarrer le webzine. Mais avant de vous plonger dans le questionnaire, je veux vous donner quelques mots d'explications sur la genèse du projet, son but et je parlerai d'un sujet brûlant: son financement. Vous êtes prêtes à élever avec moi ce blog au niveau d'un webzine? Allez, c'est parti….


La genèse de l'idée du webzine 


D'abord un aveu: je n'ai jamais été fan de la presse féminine. J'ai toujours trouvé que les magazines féminins se limitent autour des mêmes sujets, à savoir: cuisine, beauté et le tout entre-coupé par des rubriques psycho et sexo….Et bien souvent, les thèmes sont survolés. Bon, je crois que si la rédactrice en chef de Elle Belgique tombe sur cet article, je suis grillée à vie!😁

Attention, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, il m'arrive bien-entendu de consommer du contenu très féminin et stigmatisé ( je regarde aussi "Tu es magnifffffyque ma chérie!" 😉). Mais je regrette vraiment qu'on nous cantonne à une consommation d'un certain genre de contenus. Nous, les femmes, nous pouvons parler d' autre chose que des astuces pour ne plus avoir les cheveux secs ou le dernier article à la mode.


Ensuite, depuis que j'ai débuté ma reconversion, mon but ultime se clarifie. J'en avais parlé dans ce post, mon rêve est de vivre de mes écrits. C'est-à-dire gagner ma vie en écrivant des bouquins et en étant chroniqueuse pour un magazine ou journal. Mais voilà, intégrer la presse belge est apparemment très difficile, des journalistes m'ont confirmé que le milieu est hermétique.

J'ai plusieurs options: soit, je frappe à toutes les portes jusqu'à ce que j'intègre un magazine. Et au passage, je fais exploser ces croyances limitantes ( c'est ce que me préconiseraient de faire les coaches en développement personnel 😉). Soit, je crée ce que je ne trouve pas sur le marché. C'est à dire un webzine féminin autre que ce que nous soumettent les médias classiques. Je deviens alors la rédactrice en chef de mon webzine, je suis responsable de la ligne éditoriale et de tous les sujets que je veux aborder, le pied!


Comment me suis-je décidée à choisir l'une ou l'autre voie? En écrivant tout simplement l'interview de Kasia. Lors de sa rédaction, j'ai atteint "le flow". Vous savez, cet état où tout vous paraît fluide et clair.  Malgré la complexité de la retranscription audio, je ne voyais pas le temps passer. Je voulais non seulement rapporter ses conseils et paroles au mieux mais en plus, je le faisais pour que les lectrices soient inspirées de son parcours. J'ai eu une véritable illumination et me suis dit "c'est ça que je veux faire, c'est en écrivant sur l'entrepreneuriat, la reconversion professionnelle que je me sens le mieux". Ce déclic m'a fait comprendre que je voulais exercer ma passion de manière professionnelle. Je veux inspirer des femmes, les mettre en avant. Alors, je ne vais pas attendre gentiment qu'on me donne l'autorisation ou la chance de le faire. Non, non, je vais devenir rédactrice en chef de mon propre média. Ce costume du syndrome de l'imposteur, je l'ai porté trop longtemps.  Si je veux évoluer en tant qu'entrepreneure, il est grand temps que je le range au placard. Ma décision de faire évoluer le blog en un webzine a été prise dès cet instant.


Quel est le but et quels sujets seront traités dans le webzine?


Pour comprendre le but, je dois vous emmener en arrière….retour vers le passé!😉. Les années 2012 à 2016 ont été extrêmement difficiles à vivre pour moi sur le plan de ma carrière. D'abord un job qui m'a conduite à un burnout. Ensuite, j'ai eu beaucoup de mal à me remettre en selle et trouver ma voie. A l'époque, j'aurais aimé trouvé un média qui parle de mal-être au boulot, de besoin d'évoluer, de trouver sa place professionnellement. Mais bon, je me suis débrouillée comme je le pouvais. De fil en aiguille, j'ai rencontré quelques personnes, j'ai commencé à m'intéresser à l'entrepreneuriat et à la reconversion professionnelle. Je me suis énormément documentée sur ces thématiques et sans m'en rendre compte, je suis devenue une passionnée. Mais pas que! Depuis, à chaque fois qu'une amie ou une personne de mon entourage me parle des ses préoccupations professionnelles, je suis terriblement touchée. Je l'écoute attentivement et essaye de l'aider au mieux. En fait, je suis devenue une militante. Je milite pour qu'aucune femme ou homme ne se sente coincé(e) dans un job. Car j'ai vécu moi-même cette situation. C'est pour cela qu'en 2018, j'ai créé le blog. Pour d'un côté, encourager les femmes, leur donner des idées. Et de l'autre, montrer qu'être entrepreneure, ça s'apprend. Et oui, on ne naît peut-être pas toutes avec un esprit d'entrepreneure mais je suis convaincue qu'on peut apprendre à le devenir.  

Revenons maintenant à l'idée du webzine, voici comment je le décris:


Elles ont osé entreprendre, ce sont avant tout des histoires de femmes qui ont osé sortir des sentiers battus pour vivre une vie professionnelle qui leur correspond. Le webzine veut traiter de l'entrepreneuriat, de la reconversion professionnelle mais aussi d'autres thématiques qui leur sont liées telles que: équilibre vie privée/vie pro, développement personnel…Ce média veut se différencier par sa touche moderne, humaine ainsi que son ton humoristique et cool.

Pour être plus précise, voici ses objectifs:


  • montrer un panel de possibilités au travers des portraits de femmes entrepreneures

  • mettre en lumière le parcours de femmes entrepreneures qui présenteront leurs expériences, services, expertises et serviront de "mentors" à d'autres femmes

  • donner des informations pratico-pratiques sur l'entrepreneuriat et la reconversion professionnelle

  • encourager nos consoeurs qui se posent des questions sur leur vie professionnelle

  • former une communauté de "celles qui osent entreprendre"

  • apporter de l'inspiration de manière légère et fun aux femmes après une dure journée de boulot


Quel sont les lectrices cibles du webzine?


Sans complexe, je peux affirmer que mon blog est un micro blog, soit un blog de niche. Je ne peux pas plaire à tout le monde et je surtout, je sais que je ne peux toucher tout le monde. Le webzine ne vise pas toutes les femmes et il n'intéressera probablement pas toutes les femmes entrepreneures non plus. Voici le public cible:


  • les femmes qui sont intéressées par l'aventure entrepreneuriale mais qui n'osent pas se lancer

  • les femmes qui sont intéressées par la reconversion professionnelle mais qui n'osent pas se lancer

  • les femmes qui portent un projet

  • les femmes qui se sentent coincées dans leur boulot et qui recherchent des solutions

  • les femmes entrepreneures prêtes à servir de "role models" à leurs consoeurs

  • les femmes entrepreneures juniors qui ont besoin de conseils, d'astuces

  • les salariées curieuses qui veulent s'inspirer


Le mode de financement du webzine


Chaud, chaud, devant! Là, je touche un sujet sensible et brûlant, la question de l'argent. J'ai moi-même longtemps évité ce sujet, prétextant que mon blog ne se prêtait guère à la monétisation. En même-temps, je ne le considère pas non plus comme un passe temps du dimanche. Il y a un réel travail derrière cette machine. En moyenne, j'alloue 12 h pour une interview ( préparation, interview, écriture, correction, diffusion sur les réseaux sociaux). De nouveau, un déclic est venu tout remettre en cause. Récemment, j'ai fait appel à une consœur pour un service. Comme elle a une expertise intéressante dans un domaine particulier, elle a accepté que je l'interviewe ( son portrait sera diffusé en fin d'année). Lors de la remise de son devis, elle a expliqué noir sur blanc le prix de sa prestation: elle me faisait un pourcentage car en contre partie, j'allais faire son portrait. Voilà la claque qui m'a réveillée! Ça voulait donc dire que mon blog et mes écrits ont de la valeur! Et puis, je me suis souvenue des autres femmes  interviewées. La plupart m'ont confirmé que leur portrait sur le blog leur avait donné de la visibilité et amener de la clientèle. Je ne dois plus me voiler modestement la face: mon travail a une utilité, de la valeur et répond à un besoin. Je peux donc m'autoriser à gagner ma vie avec ma passion.  Oui, mais comment faire? Comment monétiser un blog ? Je me suis sérieusement penchée sur la question et je vous explique:


  • en insérant de la publicité ( c'est pas trop mon truc et puis mon blog n'est pas un "grand" blog qui draine des milliers de visites par jour)

  • en insérant des liens d'affiliation ( l'affiliation c'est un partenariat avec une marque et via votre blog, vous publiez les liens de la marque. Chaque fois qu'un internaute clique sur ce lien pour acheter le produit de la marque via votre blog, vous touchez une rémunération)

  • en vendant vos produits numériques (formation, coaching….) ou physiques sur votre blog

  • en écrivant des articles sponsorisés pour une marque (par exemple, L'oréal vous demande d'écrire un article bien sympa sur son dernier fond de teint)


En y regardant de plus près, vous, comme moi, nous sommes d'accord: ces solutions ne sont pas vraiment applicables à mon futur webzine. Alors, comment je fais? En fouillant le web, voilà les pistes trouvées et qui conviendraient mieux à mon projet:


  • financement par les lectrices: un système de don facultatif permettrait à celles qui le désireraient de financer le webzine. Cela s'apparente à du financement participatif. Des plateformes telles que Tipeee le permettent. Tipeee donne l'occasion aux internautes de rémunérer un créateur de contenus parce qu'ils apprécient la qualité de son travail.

  • un autre type de financement par les lectrices: certains contenus du webzine seront gratuits d'autres payants. Et pour accéder à ces contenus supplémentaires dits "premium", les lectrices devront souscrire à un système d'abonnement payant.

  • financement par les entrepreneures. En échange d'une rémunération, je publierai le portrait de ces femmes entrepreneures sous forme de publi-reportage qui sera également diffusé sur les réseaux sociaux du webzine. Je mettrai en avant leur histoire, expérience, expertise et business. Le but étant non seulement de partager leurs parcours mais aussi de leur apporter une visibilité à de potentiels client(e)s. Pour faire simple, au sein du webzine, j'offrirai des "services de visibilité".

  • financement par des organismes ou partenariat avec des sponsors. Cette option est envisageable sur du long terme. Je n'ai pas envie d'aller tout de suite à la chasse aux sponsors. Le projet étant encore trop jeune, j'ai peur de devoir me soumettre aux désirs de ces partenaires et de perdre le contrôle sur le webzine. Par contre, si le webzine connaît un certain succès, alors j'aurais beaucoup plus d'arguments et de poids face à mes investisseurs.

Avant de me décider pour une de ces options, je tiens à connaître vos opinions, vous êtes mes lectrices 😉. Ci-dessous, je vous explique pourquoi je lance un sondage.


Pourquoi un sondage pour valider le webzine?


Ma réponse repose sur une définition, celle de l'entreprise. Une entreprise a pour objectif d'apporter de la valeur à un besoin existant. Par conséquent, si je veux transformer ce blog en un webzine, je dois m'assurer d'identifier le besoin et la valeur que je veux apporter. Et pour ça, il existe un outil imparable: l'étude de marché sous forme de sondage.

Car ce sont vos réponses qui vont me donner les bases solides pour ce webzine. Si je constate qu'il n'y a aucune utilité du webzine, alors ce blog restera au niveau d'initiative personnelle.

Je vous ai conquoté un questionnaire dans lequel je veux vous connaître, vos envies, vos habitudes. Je vous pose des questions ouvertes sur le financement. Vos avis m'intéressent réellement sur le mode de monétisation. N'hésitez pas à être honnêtes et me donner vos suggestions.


Que pensez-vous de ce rêve de transformer le blog en webzine? Vous vous embarquez dans l'aventure avec moi pour construire un média féminin drôle, intelligent et différent? Pour participer au sondage, cliquez sur ce lien.

Un tout grand merci! J'ai hâte de découvrir vos réponses!


Vous avez aimé cet article? N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter de Celles qui osent! pour recevoir le prochain post…qui est le fruit d'un premier partenariat avec un projet qui promeut le leadership au féminin...