L'intuition, la clé de la réussite de son projet

Dernière mise à jour : 14 déc. 2020


L'intuition, la clé de réussite de son projet
Le tarot pour développer son intuition et réussir son projet? Vraiment??
« Ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition. L’un et l’autre savent ce que vous voulez réellement devenir. Le reste est secondaire. »

Steve Jobs


Estée Lauder, Steve Jobs ou encore Bill Gates, ces barons de l’entrepreneuriat ont un point commun : ils avouent baser leurs décisions sur leur… intuition ! Si ces monstres sacrés assument pleinement leurs gloires grâce à cette « mystique » intuition, ce n’est pas le cas de la majorité du commun des mortels. Le sujet est encore sensible et tabou. Pourtant, tout bon entrepreneur(e) ou porteur(e) de projet qui se respecte le sait : l’alignement avec son activité est capital pour la réussite de son entreprise. Et cette fameuse intuition serait la clé de ce succès ! Mais au juste, que se cache derrière ce sixième sens et comment le développer ? Pour s’y connecter, faut-il enfiler son costume de sorcière et réciter d’étranges incantations un soir de pleine lune sur le superbe site de Stonehenge ? Que les âmes plus pragmatiques se rassurent, l’intuition, tout le monde en est doté et l’écouter est à la portée de toutes et tous !


L’intuition, pas si ésotérique que cela et validée par la science !


D’abord, un peu de théorie et quelques faits pour remettre les pendules à l’heure. L’intuition est ce message fugace capté par le corps, et que le cerveau n’a pas encore eu le temps d’analyser. Ce n’est pas une émotion, c’est un signal contenant une information essentielle. Son existence est même validée par la communauté scientifique. D’après les experts, nous avons deux systèmes de pensées distincts : l’un qui sollicite notre cerveau inconscient, privilégiant le mode intuitif et l’autre qui actionne sa partie consciente avec un mode de pensée analytique. Le premier système est beaucoup plus rapide, prenant en compte nos expériences passées alors que le second est plus lent et demande plus d’efforts. C’est la définition classique de l’intuition, dite de l’intuition de l’expert et défendue par le chercheur Herbert Simon. Expliqué comme cela, rien d’ésotérique ! Mais qu’en est-il de ce pressentiment sorti de nulle part et qui nous pousse à prendre une décision sans explication rationnelle ? Celui pour lequel la science peine à trouver une interprétation cartésienne. Qui ne s’est jamais exclamé « Je le sens » ou à contrario « Je ne le sens pas » face à un choix important ? A priori, tout le monde a expérimenté de telles anecdotes. Mais très peu l’avoueront publiquement (sauf Steve Jobs et sa belle citation). Pour preuve, une étude menée par l’Harward Business School dans les années 90 révèle que 80 % des cadres attribuent le succès de leurs prises de décisions à l’intuition, mais seuls 50 % l’assument ouvertement ! Autre croyance remarquable mise en miette suite à mes recherches : l’intuition connue comme étant une caractéristique purement féminine est… fausse ! Et oui Mesdames, question sixième sens nous n’aurions pas le monopole, les hommes sont tout aussi intuitifs que nous — même s’ils seront moins enclins à l’avouer de prime à bord. Bon, toute cette théorie c’est bien joli, mais cela ne nous dit toujours pas comment notre ami Steve a procédé pour développer son intuition.


Développer son intuition grâce à la zen attitude avec des méthodes simples !


Répétition et zen attitude, les voilà les deux ingrédients pour écouter sa voix intérieure. Cette simplicité vous déconcerte ? D’après Christelle Lauret, coach et auteure du livre Les petites voix, la clé pour développer son intuition repose sur l’entraînement et un esprit apaisé : « Plus on utilise son intuition, plus elle devient fine. Pour s’entraîner, il faut arriver à prendre le temps de se poser et calmer nos émotions réactives (la peur ou la colère). » Quand je vous disais qu’on pouvait ranger notre costume de sorcière au placard !


Mais comment arriver à cet état de sérénité ? Voici quelques astuces:


1. Aiguiser ses antennes pour détecter les signaux dits « faibles »


Comme cité plus haut, l’intuition se manifeste par un signal fugace capté par le corps qui joue ce rôle d’antenne. Tout type de manifestation qu’il enregistre tels une image, un son ou un ressenti physique est à prendre en considération. Ne vous perdez pas à les analyser, mais plutôt à les ressentir.


2. S’entraîner à écouter son sixième sens


La répétition fixe la notion. Vous ne connaissez pas ce dicton ? Et bien voici une opportunité pour sa mise en pratique. Commencez avec des exercices « simples ». Par exemple, vous vous rendez à une soirée, avec des invités inconnus ? Essayez de deviner leurs métiers, amusez-vous à jouer aux mentalistes et acceptez avec bienveillance de vous tromper si vous n’avez pas misé juste. Autre test amusant : vous avez une soudaine envie d’emprunter un autre chemin pour vous rendre chez vous ? Suivez votre instinct du moment et qui sait ce que vous découvrirez sur votre route.


3. Apprendre à se déconnecter de son smartphone


Trop d’informations tuent l’information et toutes ces données qui nous bombardent à longueur de journée interféreraient avec notre intuition, qui trouverait peu de place pour s’exprimer. Mais comment échapper à ce monde hyperconnecté et aux notifications de nos applis Facebook, Instagram et compagnie ? En s’instaurant des plages de déconnexion TOTALE ! Facile à dire, mais difficile à appliquer ! Allez-y alors en douceur : testez le sevrage technologique par exemple, le soir et les weekends.


4. Essayez-vous à la méditation et la pleine conscience


Ces méthodes sont reconnues pour calmer les esprits agités, retrouver une paix intérieure, se connecter au moment présent et à tous nos sens. Pour les novices, il existe de nombreuses applications qui seront de précieux guides. Parmi eux, l’application Headspace, testée et approuvée !


5. Utilisez la méthode du photolangage


Cette méthode de photomontage a pour but de stimuler la prise de décisions grâce à des images, en mettant le cerveau en sourdine. Le procédé est simple : découpez et déposez des photos, images de magazine devant vous. Sans réfléchir, choisissez celles qui vous attirent le plus. Pensez ensuite à votre question, votre dilemme. Que vous inspirent ces images ? Que ressentez-vous à leur vue ? N’ayez pas peur d’accueillir toutes les émotions qui en découlent, elles vous reconnectent à vos aspirations profondes. Par expérience, je peux vous confirmer que cette méthode est très puissante. Lors de mon propre parcours de coaching, ses résultats ont été surprenants et très révélateurs pour la direction à prendre dans ma carrière.


Mais l’intuition est-elle toujours fiable ?


Ah, that’s the question ! En matière de « petite voix », comment distinguer la petite voix qui nous veut du bien et, a priori, ne se trompera pas, de celle nourrie de nos peurs plus profondes et qui nous autosabote ? Le philosophe Edouard Roy répond de la sorte : « Le seul problème consiste à discerner dans quels cas on se trouve bien en face d’une intuition authentique, non d’un simulacre. »


En pratique, voici quelques pistes pour ne pas tomber dans le panneau :

  • La « vraie » intuition surgit sans aucun calcul, spontanément, lorsque notre mental est détendu, lors d’occupations neutres qui ne nécessitent pas une utilisation intense de notre cerveau. Par exemple des activités de bricolage, de ménage ou en se brossant les dents !

  • La « vraie » intuition dégage de la sérénité. Elle ne s’apparente pas à des émotions telles que la colère, la peur ou la tristesse. Elle est neutre malgré le pressentiment d'un danger.

  • La « vraie » intuition n’est pas paralysante, mais nous pousse à l’action et à la bonne prise de décision, même si les premières conséquences de nos choix ne seront pas toujours agréables. Elle nous guide sur notre chemin de vie.


Et quid concernant la logique ? Aux oubliettes ?


Construire son business model avec comme seul repère son intuition sans considérer sa logique, est-ce bien raisonnable ? Comme l’explique Christelle Lauret, écouter son intuition n’impose pas de se débarrasser de son esprit logique. Ce n’est pas choisir la voix du cœur versus la voix de la raison. Les deux systèmes peuvent cohabiter et les combiner constitue une richesse extrême. « L’intuition évolue au fil de la vie. C’est pourquoi il faut garder une dose raisonnable de doutes, surtout lorsqu’on commence à l’utiliser. Le doute permet aussi de rester ouvert et curieux. Cœur, corps et cerveau peuvent cohabiter. Notre mental assure la survie, notre cœur, notre épanouissement et notre corps, le matérialise. Chacun a un rôle à jouer. »


En conclusion, vous l’aurez compris, l’intuition ce n’est pas cette baguette magique qui nous garantit une vie parsemée de bonheur et dénuée de mauvaises décisions. Le risque de la confondre avec des pensées nourries par nos vieux conditionnements est bien réel. Au fond, ce n’est pas toujours évident de la discerner, mais pas impossible non plus. La développer et la reconnaître demande travail, persévérance et connaissance de soi. Mais loin de moi l’idée de vous laisser avec une conclusion mitigée sur le sujet, je préfère terminer avec les phrases pleines de sagesse de l’entrepreneure française Céline Boura :« Mon intuition ne m’a pas emmenée là où je voulais aller, mais là où j’avais besoin d’aller. »


Après la lecture de ces bonnes paroles, si pour 2021 on prêtait une oreille attentive à cette boussole intérieure ? Promis, notre business plan n’en sera que plus aligné avec nos aspirations profondes. Quant à notre logique, ne nous inquiétons pas : elle saura comment prendre le relais pour la suite et matérialiser notre plan d’actions.


Pour aller plus loin:


Cette article a été écrit dans le cadre de ma collaboration avec le Maïa Mag, le magazine du leadership féminin


Vous avez aimé cet article? N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter de Celles qui osent!pour recevoir le prochain post dans lequel ma prochaine invitée, une artiste bruxelloise, nous parlera notamment de sa campagne de crowdfunding...