40 ans, l'âge de la raison ou de la renaissance?





J’ai 40 ans…

Mathématiquement parlant

4 x 10 ou 2 X 20

50 -10, clameront les optimistes

Qui dit mieux ? C’est selon


J’ai 40 ans…

Et pas d’enfant

Enfin si, j’ai enfanté et enfante encore

Des textes, des successions de mots

Pour inspirer, encourager, apaiser


J’ai 40 ans…

Et des cheveux blancs bien naissants

Des rides fines se sont emparées de mon visage

Si, si…approchez-vous et regardez de près

Subtilement, elles tracent les contours de mon nouvel âge


J’ai 40 ans…

Tel un perfide s’est comporté le temps

En l’espace d’un clin d’œil, il m’a échappé

Il en a emporté des calendriers

Maintenant, je tente de le rattraper


J’ai 40 ans…

L’âge de la raison, ça en est presque embêtant

Raisonnés, raisonnables

Mesurés, pesés,

Tels seront mes choix, vraiment ?


J’ai 40ans…

Des regrets ? J’en ai tellement

Dans les poches et le cœur, que j’ai fini par déverrouiller

Mais ils ne m’empêcheront plus d’avancer

Leur mélancolie fait partie d’un passé presque oublié


J’ai 40 ans…

Latebloomer ? J’en suis une, très certainement

Tout m’arrivera sur le tard,

Oh, ce n’est pas une diseuse de bonne aventure qui me le prédit

C’est mon café de ce matin, jamais il ne ment son marc


Aujourd’hui, j’ai 40 ans…

Je le sais, rien ne sera plus comme avant

Les futilités, tout cela n’est que vieilles poésies

Mais rien n’est encore défini

Le moment est venu de se réinventer à l’infini


Vous avez aimé cet article? N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter de Celles qui osent! pour recevoir le prochain post qui paraîtra au mois de mars